Pourquoi avoir peur du loup ?

Pourquoi les gens craignent-ils les loups plus que les autres bêtes ?

Dans le conte du Petit chaperon rouge ou des Trois Petits Cochons, on te parle d’un grand-méchant loup qui dévore Mère-grand, d’un loup terrifiant qui souffle sur une maison de paille et qui s’apprête à dévorer tout cru les petits cochons. Dans ces contes traditionnels, tu découvres des histoires terrifiantes où le héros chasse des loups-garous mangeurs d’hommes les nuits de pleine lune. Tu sais que ce sont des contes, des histoires pour enfants, et donc une fiction. Mais durant des siècles, les humains ont entretenu la peur du « grand méchant loup », au travers des histoires, des comptines, des fables, et même des dessins animés. Alors qu’en réalité, les crocodiles et les tigres sont des prédateurs bien plus dangereux que le loup. D’où vient alors cette peur pour ce cousin du chien ?

loup_illu2_curiokids_mechant_tapapeur_dernier_qg_napoleon

Les loups, ces mangeurs de bétail

Tu as appris que le loup avait été réintroduit en Europe occidentale, en particulier en France dans les alpages. Son nom scientifique est lupus canis. C’est donc un canidé. Ce cousin des chiens à la fourrure grise, ressemble très fort à nos plus fidèles compagnons. Et pourtant, beaucoup de villageois sont angoissés par leur présence dans les forêts ou les alpages. Est-ce parce qu’ils s’attaquent aux troupeaux de moutons ? Le loup est un problème pour les éleveurs de bétail, c’est vrai. Mais le loup a besoin de manger comme tout le monde dans un monde peuplé d’hommes et de « proies » à quatre pattes. Alors il chasse des moutons, des chèvres, des proies faciles, prisonnières des prairies.

Les loups ont peur de l’homme

loup_illu1_curiokids_mechant_tapapeur_dernier_qg_napoleon

La première question à se poser est de savoir si le loup a peur de l’homme.

Contrairement aux idées reçues, le loup n’attaque pas l’homme sauf s’il se sent menacé. Ainsi, la louve se montrera menaçante si on approche de trop près ses louveteaux. Une étude réalisée en Amérique montre que le loup s’attaque très rarement à l’homme. Au contraire même, il le fuit. Très intelligent, il a compris que l’Homme était une menace pour lui, surtout armé d’un fusil. Une information précieuse que la meute transmet aux louveteaux ensuite. Si bien qu’en Amérique du Nord, aucun cas d’attaques mortelles orchestré par des loups n’a été recensé.   

Mais d’où vient cette phobie du loup alors ? Sont-ils méchants ?

L’homme et le loup, une amitié qui remonte à la Préhistoire

loup_illu2_curiokids_mechant_tapapeur_dernier_qg_napoleon

Si tu compares les modes de vie des premiers hommes et des loups, tu trouveras beaucoup de ressemblances. Tout comme nous, les loups sont très sociaux, et vivent en groupes familiaux étendus, appelés la meute. Nous chassions en meute, à l’image des loups, pour pouvoir manger. Chaque membre de la meute joue un rôle important lors de la chasse, mais aussi pour protéger et soigner les leurs, à l’image de nos ancêtres.  

De plus, les scientifiques pensent même que les loups et les premiers hommes s’aidaient mutuellement lorsque les humains étaient encore des chasseurs-cueilleurs nomades. Pour se procurer de la nourriture, trouver des sources de gibiers et partager ensuite le butin de la chasse, l’homme et le loup jouaient dans la même équipe. Les premiers chiens sont par ailleurs des loups curieux, apprivoisés et domestiqués. Les chasseurs-cueilleurs que nous étions avaient compris que ce compagnon à quatre pattes allait devenir un allié important.

loup_illu1_curiokids_mechant_tapapeur_dernier_qg_napoleon

L’homme est un loup pour l’homme

En devenant « civilisés », nous nous sommes éloignés de notre nature sauvage. L’humain a développé l’idée qu’il était spécial, voire supérieur aux autres espèces. Les psychologues pensent que les humains ont en réalité peur de leur instinct animal, de leurs pulsions sauvages. Peurs en réalité de ne pas être aussi « spéciaux » ou « supérieures » qu’ils le pensent. Le loup reflète cette partie animale qui est en nous. L’humain rejette ainsi cette part de lui-même.

Voilà pourquoi les loups nous font peur. Non pas qu’il est un prédateur redoutable aux babines retroussées sur des dents ensanglantées, mais parce qu’il nous rappelle que nous aussi avons été sauvages et que nous pouvons encore l’être.

Tu peux donc poursuivre tes balades en chantant « Promenons-nous dans les bois ». Aucun monstre ne viendra croquer tes mollets.

Spectacle TAPAPEUR?

Dimanche 4 juillet à 15H

Dernier QG de Napoleon