Michel-Florent Van Langren et la première carte de la Lune

La première carte de la Lune est l’œuvre d’un Néerlandais. Il s’agit de Michel-Florent Van Langren, un illustre sphérographe dont la famille est cosmographe de père en fils.

Michel-Florent Van Langren

Vie et réalisations de Michel-Florent Van Langren

Michel-Florent nait à Amsterdam le 27 avril 1598. Son père est l’ingénieur officiel des archiducs Isabelle et Albert et, ensuite, du Roi Philippe IV.

À la mort de son père, c’est lui qui prend le relais à la Cour du Roi.

Le Roi lui demande de calculer les longitudes terrestres afin de faciliter la navigation maritime. Pour atteindre son objectif, Van Langren étudie les illuminations et obscurcissements des montagnes présentes sur la Lune, grâce à son télescope.

Il en profite pour réaliser une carte extrêmement détaillée des montagnes, mers et cratères de la Lune. Il attribue même des noms à chaque élément pour faciliter leur reconnaissance. On observe d’ailleurs qu’une mer porte le nom de Belgicum.

Ce travail scientifique, appelé sélénographie, a été réalisé en 1627. Mais le Roi, impressionné par la grande qualité de son travail, finança l’édition de sa carte. Elle est connue aujourd’hui sous le nom de Lumina Austriaca Philippica. Certains exemplaires sont consultables dans les archives des universités de Strasbourg, et à la Bibliothèque Nationale de France.

DicoKids
Sélénographie

C’est l’étude de la surface et du relief de la Lune.

Malgré une vie bien remplie et de nombreux projets, Van Langren semble infatigable. Il décédera à l’âge de 78 ans en 1675 après avoir laissé derrière lui de nombreuses inventions. 

Plenilunii Lumina Austriaca Philippica

Michel-Florent Van Langren

27 avril 1598

Mai 1675