Les 10 plantes les plus terrifiantes

10. Hydnora africana

Hydnora Africana est l’une des plantes les plus bizarres du continent africain et parait assez monstrueuse sa couleur brune comme une croûte et son apparence en forme de mâchoires.

Les Hydnora Africana appartiennent à la famille des Hydnoracées et vivent en Afrique du Sud majoritairement.

Cette plante, car oui c’est bien une plante, vit comme un parasite. En effet, comme elle n’a pas de feuilles et qu’elle ne peut fabriquer de chlorophylles (un élément essentiel à la plante pour fabriquer sa nourriture en captant l’énergie du soleil selon un procédé qui s’appelle la photosynthèse), elle s’accroche aux racines d’une autre plante, l’euphorbe. De cette manière, elle pompe son énergie vitale à son hôte.

Une bonne partie de la plante et même de la fleur pousse dans le sous-sol. Mais la fleur peut atteindre jusqu’à 20 cm de haut.

Malgré les poils blancs qui ressemblent à des dents, cette plante n’est pas carnivore. Elle ne piège pas les insectes pour les digérer ensuite. Mais son odeur forte attire irrésistiblement les insectes pollinisateurs. Une fois qu’ils sont entrés, la plante se referme et les kidnappe durant plusieurs jours. Lorsque la fleur s’ouvre à nouveau, les insectes remplis de pollen pourront féconder d’autres plantes et assurer la survie de l’espèce.

9. Wolffia

Wolffia est la plus petite plante florale du royaume végétale et s’épanouit en milieu aquatique. En réalité, il s’agit d’une sorte de lentille d’eau de la famille des Lemnaceae.

Ces lentilles se rependent à la surface des lacs ou elles flottent tranquillement. Elle ne possède pas de racine. C’est juste une plante ovale avec un pistil et une seule étamine au centre de la fleur. Elle fleurit très rarement, voire pas du tout en Europe.

On la retrouve un peu partout sur le globe avec une plus forte concentration dans les régions tropicales.

8. La plante-caillou ou le lithop

En surface, la plante ne présente que deux feuilles séparées par une fissure. Le reste de la plante reste sous le sol pour se protéger de la sécheresse. Sa floraison est assez étonnante et donne naissance  de jolies fleurs blanches, jaunes ou rosées.

Plus connu sous le nom de plante-caillou, le lithop surprend par sa forme et sa beauté.

Les lithops sont des plantes grasses et comestibles qui vivent dans les régions semi-désertiques comme en Afrique du Sud  ou en Namibie. Elles font partie de la famille des Aizoacées. Leur apparence, en forme de caillou, est une adaptation de la plante qui leur permet de se confondre dans le paysage tout en s’adaptant aux conditions hostiles du milieu.

7. Fleur chauve-souris (Tacca chantrieri)

Cette fleur aussi rebaptisée fleur chauve-souris ou fleur du diable appartient à la famille des taccacées. Elle vit principalement en Asie du Sud-est (Birmanie, Malaisie, Thaïlande) et en Afrique de l’Ouest.

Elle doit son nom à ses inflorescences noires qui en se refermant donnent l’impression d’un drapé. Les longs appendices filiformes lui confèrent sa grâce et son élégance, ou un air sinistre pour d’autres.

6. La droséra

La Droséa est une plante carnivore, autrement dit elle peut attraper et digérer des insectes pour récolter ce qu’elle a besoin pour vivre. Cela lui permet de vivre là où d’autres plantes ne peuvent vivre, même sur des sols pauvres. Elle appartient à la famille des Droséracées et se retrouve un peu partout dans le monde.

La Droséra est composée de tentacules avec à la pointe une glande de nectar. Cette glande produit un liquide très visqueux et collant ce qui lui permet de piéger les insectes qui se posent sur elle. Une fois attrapée, le tentacule s’enroule autour de sa proie et l’étouffe jusqu’à ce qu’elle ne bouge plus. Le liquide produit par sa glande digère l’insecte ce qui permet à la plante de se nourrir.

5. Octopus stinkhorn

L’anthurus d’archer plus communément appelée doigts du diable ou pieuvre stinkhorne est un champignon indigène qui vit en Australie et en Nouvelle-Zélande. Il appartient à la famille des phallacées.

Ce champignon qu’on dirait sorti tout droit d’un film d’horreur est arrivé en Europe en 1914. Avant de montrer ses tentacules, ce champignon grossit à l’intérieur d’un sac transparent de 4 à 6 cm. Arrivés à maturité, 4 tentacules gluants sortent du sac pour atteindre une longueur de 10-15 cm.

Ces dernières sont recouvertes d’une espèce de gelée brune malodorante qui attire les mouches. Cette plante n’est pas carnivore, elle recouvre seulement les insectes de ses spores et les utilise comme agent dispersant.

4. Yeux de poupées (Actaea pachypoda)

Actaea pachypoda est une plante particulière et fascinante qui porte le nom œil de poupée en raison du fruit de couleur blanche marqué d’un point noir, donnant l’apparence d’un œil. Elle appartient à la famille des Ranunculaceae et vit dans les praires de l’Amérique du Nord.

Elle peut atteindre jusqu’à 30-40 centimètres de hauteur. À la fin de l’été, les pédicelles, c’est  dire les tiges qui portent les fruits blancs, prennent une couleur rouge soutenue.

Bien que magnifique et originale, les fruits de cette plante sont hautement toxiques pour les humains.

3. Hydnelle de Peck, ou champignon à dents sanglantes

Bien que non toxique, ce champignon non comestible pourrait appartenir à la liste des plantes les plus horrifiantes.

L’hydnelle de Peck vit dans les forêts de conifères de l’Europe et de l’Amérique du Nord, mais aussi dans les forêts d’Australie, en Iran en Corée et en Russie. Il appartient à la famille des Bankeraceae.

Il se caractérise par un chapeau blanc et des petites saillies qui forment des dents sur sa partie inférieure. Il doit son nom de dent sanglante au liquide rouge qu’il produit et qui s’apparente à du sang. Le pigment qu’il contient aurait des propriétés anticoagulantes comme l’héparine.

2. Chinese fleeceflower

Elle ne vous fait penser à rien ? Pour peu, on pourrait penser que le monde d’Harry Potter existe vraiment. Cette plante chinoise, qui n’est pas une mandragore, est appelée aussi He Shou Wu. De la famille des polygonaceae, elle surprend particulièrement les gens avec ses racines en formes d’êtres humains.

La ressemblance est vraiment saisissante. On pourrait croire qu’il s’agit d’exception, mais en réalité il est commun pour cette plante d’avoir des racines en forme d’humain.

Bien que mère nature semble s’amuser avec ses poupées sorties de Terre, les Chinois lui donnent aussi des propriétés miraculeuses. Par exemple, ils prétendent que la poudre de cette racine est un remède pour la repousse des cheveux et contre le vieillissement ou un stimulant de la fertilité.

Les Chinois l’utilisent dans leur herboristerie.

1. Rafflesia

Cette énorme fleur n’est pas le fruit de l’imagination d’Alice au pays des merveilles. Cette fleur gigantesque qui vit sous les tropiques est la plus grande du monde. C’est une espèce de parasite vivant sous les climats chauds et humides comme en Malaisie, à Bornéo, Sumatra et aux Philippines. Elle appartient à la famille des Rafflesiaceae.

Elle ne possède ni tige ni feuille. Mais 5 gros pétales autour d’un cœur ressemblant à une énorme bouche prête à vous avaler. Elle peut atteindre jusqu’à un mètre de diamètre et peser jusqu’à 10kg (le poids d’un gros seau d’eau).

Comme elle ne peut fabriquer sa chlorophylle, elle ne peut produire sa nourriture par photosynthèse. Elle est donc obligée de s’attacher à une autre plante pour partager sa nourriture. D’où le fait qu’on l’appelle parasite.