Sommes-nous des extraterrestres venus coloniser la Terre ?

Les théories tordues du 19e siècle prétendent que les premières formes de vie seraient issues de la colonisation d’organismes vivants provenant de l’espace. En gros, les météorites venues fracasser la Terre il y a des milliards d’années auraient transporté les premières formes de vies microscopiques à l’origine de toutes les espèces peuplant notre monde aujourd’hui.

La vie est apparue spontanément sur la Terre ferme, dans une mare chaude.

Oublions les mutants et autres petits bonhommes verts venus tout droit de l’espace. La vie a débuté sur Terre dans un bouillon de culture au pied des volcans.

Il y a 4,3 milliards d’années, la vie sur Terre était bien différente de celle que l’on connaît aujourd’hui. L’atmosphère était chargée en gaz carbonique, et il n’y avait pas d’oxygène, un gaz vital pour les formes de vies actuelles. Quelques volcans émergeaient de l’océan verdâtre et il n’y avait aucune végétation. La Terre était donc inhospitalière.

Cependant, les premières formes de vie sont apparues à cette époque. Au pied des volcans dans de petites mares chaudes. Toutes les conditions sont réunies pour permettre l’émergence des premiers organismes vivants. Nous parlons ici des cellules primitives. Températures adéquates, la présence d’eau, des nutriments; tout ce qui est nécessaire à la création de la vie.

lac_vert_ethiopie_curiokids
lac_volcan_curiokids

C’est un chimiste américain qui a prouvé que la vie est apparue aux abords de la surface et non au fond des océans comme certains le prétendent. Pour prouver son hypothèse, il a reproduit les conditions propices à l’émergence de la vie en Russie, au pied du volcan Moutnovski. Dans les sources chaudes, il y a versé les ingrédients propices à la création des premières cellules. Spontanément, de la mousse composée de petites vésicules s’est formée sur la rive de la mare. Même si elles ne sont pas porteuses de la vie, on comprend que toutes les conditions étaient réunies pour permettre à ces précurseurs de vie d’évoluer en structures complexes et capables de se reproduire.

ILLU2_Alien_volcan_curiokids

La vie n’est donc pas apparue au fond des océans ?

lorigine de la vie_curiokids

Au commencement de la Terre, certains éléments essentiels à l’apparition de la vie étaient manquants. Ces scientifiques sont convaincus que les sucres et acides aminés nécessaires à la création de notre ADN ont été apportés par des météorites. 

Même si on a retrouvé des bactéries vivant près des sources hydrothermales à plus de 3 000 m de profondeur, il y a peu de chance que la vie se soit développée dans les profondeurs des océans. En effet, à de telles profondeurs, il y a peu de chance que les éléments vitaux apportés par les météorites aient pu se retrouver si profondément noyés dans l’océan. Par contre, il est plus probable que ces molécules se soient retrouvées à la surface de la Terre, aux abords des zones volcaniques.  

Les éléments qui nous composent viennent, eux, de l’espace.

ILLU_Alien_volcan_curiokids

En 2019, une équipe composée de chercheurs internationaux a découvert du ribose, un sucre essentiel à l’élaboration de la vie, sur les météorites dénommées NWA 801 et Murchison.

Le ribose est un sucre que l’on retrouve dans l’ARN, une molécule messagère qui permet aux cellules de lancer la production de protéines.

Quelques années plus tôt, ce sont des « acides aminés » qui ont été trouvés sur une autre météorite. Les acides aminés sont les briques de construction des protéines, et entrent également dans la composition de l’ADN et de l’ARN (sous la forme de nucléobases).

Les études prouvent que ces molécules proviennent de l’espace. Autrement dit, sans elles, nous ne serions jamais apparus sur la Terre. Une part de nous est donc extraterrestre.

Après, il y a encore beaucoup de travaux de recherche à mener pour comprendre comment de l’assemblage de ces molécules, des formes vivantes capables de se reproduire ont pu naître.

meteorite_curiokids